Bienvenue au cannabis CUP

Le cannabis est devenu une des plantes les plus populaires au monde. Elle crée dans tous les pays de polémiques interminables liées à sa légalisation ou non. Cependant, la situation semble de plus en plus se renverser avec les récentes découvertes scientifiques sur les vertus médicinales qu’elle possède, mais aussi avec les nouvelles dispositions que prennent les gouvernements. Par ailleurs, au-delà de tout ce tohu-bohu que créent les discussions sur la plante, d’autres sont en train de créer des activités intéressantes autour du cannabis. Parmi elles, le cannabis CUP semble le plus célèbre de tous. Cette compétition ou plutôt ce festival réunit des milliers de producteurs de cannabis dans le monde dans une atmosphère récréative et très divertissante.

Un festival du cannabis

festival-du-cannabisPlus qu’une compétition, cette manifestation prend plutôt les allures d’un festival international. En fait, de nombreuses personnes, consommateurs pour la plupart et producteurs pour certains, viennent y assister. En fait, ce festival est organisé annuellement à Amsterdam par le magazine américain HighTimes. Dans un contexte marqué par des rondes sur la culture du cannabis, le festival lui participe entièrement à faire accepter au monde la culture du cannabis qui d’ailleurs est en train d’être acceptée partout autour du monde surtout dans le pays de l’oncle Sam. Tout comme la coupe du monde, elle représente aujourd’hui l’un des événements les plus suivis par les producteurs de cannabis partout dans le monde.

Le déroulement du festival

Le premier festival ouvert au public a eu lieu en 1993 aux Pays-Bas. Ce festival prend les allures d’une compétition qui récompense les grandes variétés de cannabis cultivées un peu partout dans le monde. Ainsi, la particularité de cette coupe est qu’elle ne possède pas de jurys spéciaux, mais plutôt le public présent à la compétition juge lui-même les produits qui leur sont présentés. De ce fait, les personnes invitées jugent les meilleures variétés de cannabis sativa ou cannabis indica, les différentes catégories de haschichs ou même certains produits dérivés comme les vaporisateurs et autres chillums. En outre, il y a aussi un prix pour le meilleur stand d’exposition.

Une compétition très bien suivie

Ce festival de cannabis a fini par être l’un des regroupements cannabiques le plus importants. En ce sens, il est suivi aussi par un certain public composé de consommateurs et de cultivateurs au monde. Ces derniers sont de plus en plus nombreux à se lancer dans la culture « indoor » ou « outdoor » surtout depuis que certaines restrictions sont en train d’être levées.

Lire la suite

Comment manger du cannabis

Le cannabis est sans doute l’une des plantes les plus anciennes que l’on connait. En effet, son existence remonte à des millénaires à en croire certaines études. Mieux encore, des études archéologiques font état de l’existence du cannabis autour de 8000 av. J.-C. C’est dire alors que la culture du chanvre ou du cannabis est très ancienne. Cependant, lorsqu’on parle de cannabis, tous les esprits se retournent vers l’utilisation comme une herbe à fumer. Pourtant, le cannabis ne sert pas qu’à ça. Il est aussi possible de le manger, mais comment ? À cette question qu’il s’agira de répondre plus bas.

Comment se mange la marijuana ?

manger-du-cannabisLes spécialistes qui ont reconnu à la marijuana ses vertus thérapeutiques sont très nombreux. Il en est ainsi des médecins, des biologistes et des scientifiques. Ainsi, de nombreux usages sont faits du cannabis. Parmi les différentes méthodes de consommation de la marijuana, figure la consommation en tant que nourriture. Ainsi, contrairement à ce que bon nombre de personnes pensent, le cannabis peut être mélangé à de la nourriture. Vous pouvez par exemple le mettre dans du cake, thé et bien d’autres types de nourritures encore. Le cannabis est alors une herbe qu’on peut manger sans danger. D’ailleurs, lorsqu’on le mange avec d’autres aliments, on ressent des effets très imprévisibles, en tout cas moins imprévisibles que ceux ressentis lorsqu’on le fume. Cela s’explique par le fait que le consommateur n’a aucune idée de la dose de cannabis ingérée dans son aliment. De ce fait, il n’est pas surprenant que les effets ressentis soient très surprenants.

Pourquoi manger du cannabis ?

Beaucoup de personnes avouent mélanger certaines de leurs nourritures au cannabis. En effet, lorsque le cannabis est mangé sous forme de « space cake » ou autres. On ressent des sensations très puissantes. Ces types de sensations ne sont pas forcément ressentis quand on fume le cannabis. En effet, lorsqu’on mange le cannabis, ses effets ne se manifestent pas dans l’immédiat. Bien au contraire, le cannabis consommé ne fera d’effets que quelques heures plus tard. De ce fait, le consommateur se fera surprendre par l’intensité des effets. Cependant, attention à ne pas consommer plus qu’on ne le souhaiterait réellement en mangeant du cannabis.

Lire la suite

Le cannabis et la plage

joint-a-la-plage

Ça fait un peu image d’Épinal, mais la fumette à la plage c’est quand même top. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai toujours apprécié aller à la plage pour fumer un gros joint de cannabis. Être allongé sur sa serviette dans cet espace de détente pour rouler son joint est magique. J’ai toujours le même plaisir à le faire.

Alors c’est vrai que lorsque vient la grosse saison touristique et que les espaces entre usagers de la plage se réduisent, il devient de plus en plus difficile de fumer tranquille son joint. Soit on est regardé comme un voleur soit on a un gros risque de se faire taxer. Mais en même temps cet accroissement de la population fait que les sujets de distraction pour mon esprit embué se multiplient d’autant plus.

Fumer à la plage c’est aussi le problème du sable se mêlant dans le mmix et dans le joint. Évidemment je ne parle pas du premier joint qui se déroule avec un esprit clair, mais bien des suivants. Le sable a cette mauvaise manie de venir se coller aux doigts, à venir sur la bande collante du papier, sur la langue lorsque celle-ci parcourt cette bande. Je ne vous parle même pas si vous devez couper votre beuh sur place, là ce devient vraiment impossible. C’est pourquoi je prépare toujours mon mix à la maison avant de me rendre à la plage. Y compris si je touche de la beuh de grandes qualités qui m’empêchera de rouler sur place, je prépare ces joints tranquillement à la maison, concentrant mon plaisir sableux à allumer le joint et à chiller.

Le seul véritable que j’ai pu rencontré en fumant sur la plage, c’est le « tout rouge ». À l’inverse du tout blanc qui surprend le débutant fumeurs de cannabis, le tout rouge surprend le « débutant fumeurs sur la plage ». En effet, alors que vous vous êtes endormis en regardant les beaux jeunes gens qui vous entourent, la probabilité est grande de se réveiller avec un méga coup de soleil.

Lire la suite

Différences entre les graines de cannabis Indica et Sativa

sativa-indica

Lorsqu’on souhaite commander le graine cannabis et réaliser une première culture, il est essentiel de bien différencier deux grandes familles, les graines Indica et les graines Sativa. Si d’un point de vue scientifique ces deux types de graines de cannabis sont relativement similaires, il existe pourtant des différences fondamentales notamment au niveau de leurs propriétés de croissances mais aussi au niveau des différents effets psychoactifs. Vous trouverez ci-dessous quelques explications concernant les différences entre ces deux familles de graines de cannabis, mais notez qu’il est aujourd’hui possible de trouver de nombreux croisements entre Indica et Sativa.

La graine de cannabis Indica

A l’origine, cette variété est surtout présente en Asie du sud et dans plusieurs zones du continent Indien comme le Pakistan, le Népal ou encore l’Inde. Au niveau de la forme, la graine de cannabis Indica produit des plantes plutôt compactes et trapues avec des sommets très denses et lourds. Elles fleurissent relativement rapidement, avec un temps variant entre 6 et 9 semaines. Les effets des plantes Indica sont souvent désignées comme des effets relaxants, voir « stone ».

La graine de cannabis Sativa

Ces plantes sont originaires de zones équatoriales comme la Thailande, le Gambodge ou encore la Jamaique. Les plants obtenus à l’aide de ces graines de cannabis sont généralement plus hauts que ceux obtenus avec les graines Indica. En effet, ces derniers ont tendance à plutôt pousser en hauteur plutôt que de former de nombreuses grappes. Les temps de floraisons pour des graines de cannabis Sativa sont également plus importants, et il faudra compter entre 9 et 12 semaines pour venir à bout de celle-ci. L’effet obtenu avec une graine de cannabis Sativa et les fleurs obtenues est lui plutôt qualifié de « high ». Des sensations qui permettent d’être généralement plus énergique et créatif et favorisent l’envie de rire. En d’autres termes, les fleurs obtenues à l’aide de ces graines ne risquent généralement pas de vous donner envie de dormir, mais plutôt de vous amuser.

Avec l’évolution des croisements, on retrouve surtout aujourd’hui des variétés se présentant comme des mélanges de ces deux catégories de graines, avec souvent une dominance vers l’Indica ou la Sativa. Cela permet notamment de choisir des variétés de graines de cannabis qui pourront donner naissance à des fleurs vous proposant seulement les effets que vous souhaitez obtenir.

Lire la suite

Comment fumer avec un bong à eau ?

bongLe bong est un petit outil formidable que tout bon petit fumeur de cannabis se doit d’avoir dans sa maison. Avec seulement quelques grammes de cannabis, vous pouvez faire profiter toutes les personnes d’une pièce pendant une soirée et rendre heureux et posé tous vos amis. Contrairement aux joints, le bong permet de tirer de façon plus simple et rapide, mais aussi de profiter d’effets bien plus importants. Attention cependant, car si le bong est puissant, celui-ci n’est pas forcément adapté à tous et les fumeurs débutants pourront surement être intimidés par ce petit appareil. Pour bien fumer à l’aide d’un bong, voici quelques astuces :

  1. Lorsque vous ajoutez de l’eau dans votre bong, assurez-vous que la tige en plastique partant de la douille soit bien immergée. Remplissez jusqu’à dépasser le bout de la tige d’environ 2-3cm.
  2. Lorsque vous préparez votre douille, broyez bien celle-ci et évitez d’y déposer des feuilles ou des graines.
  3. Ne respirez jamais dans votre bong. Si vous respirez dans le bong, votre cannabis risque de se mouiller avec l’eau qui remonte par la tige, ou même celle-ci risque de se disperser avec votre souffle.
  4. Si votre bong est long, posez celui-ci sur une table plutôt que de le tenir à une main.
  5. Vérifiez qu’il n’y ait pas un second trou dans votre bong, si c’est le cas, placez votre doigt devant pour le boucher lorsque vous tirez dessus.
  6. Pour tirer sur le bong, commencez par expirer par le nez puis allumez la partie supérieure de votre douille avant d’inhaler doucement mais de façon continue depuis le haut du tube. Vous devriez entendre l’eau faire des bulles et voir la fumée remplir la chambre du bong. Idéalement, toute la fumée présente dans le bong doit se retrouver dans vos poumons. Assurez-vous de garder celle-ci quelques secondes afin d’absorber le maximum de THC possible.

Lire la suite

Comment faire pousser du Cannabis

Pas dans un objectif de conquérir le marché, simplement pour

traité du haschich
traité du haschich

produire notre propre conso pépère. Avant toute chose, je dois vous dire qu’on a trouvé pas mal d’informations dans le bouquin intitulé traité du haschich.

Prix vingt graines de purple skunk

Mais surtout et avant toute chose on doit vous dire qu’on ne s’est pas privé de s’acheter des graines de cannabis de très bonne qualité avec une garantie sur le taux de germination. C’est le plus important en fait. On a prix vingt graines de purple skunk et 15 graines de silver haze.

Une fois que les a reçus, alors on s’est mis à la recherche d’un endroit pépère, mais pas trop loin pour qu’on puisse y aller régulièrement.

Une fois qu’on s’est trouvé l’emplacement de la culture, on a bien préparé la terre, et on l’a amendée avec du fumier de cheval bio (mon cousin est jardinier et il m’a dit que c’était le meilleur des engrais). Vraiment la préparation du sol a été la chose la plus facile. Le plus lourd c’est de porter l’eau jusqu’au plant une fois qu’ils sont plantés.

Le sud de la France

Nous on habite dans le sud de la France ça veut dire qu’il ne pleut jamais et que toute l’eau on a du se la transporter, je n’ai pas fait le calcul, mais ça représente des tonnes. En plus on n’avait pas prévu ça et le terrain n’était pas directement accessible en voiture. Tout sur le dos. Prenez ça en considération. En tous cas cette année on va faire différemment.

Graines de cannabis

Une fois la question des graines de cannabis traitées et celle de l’eau

Cannabis (Skunk)
Cannabis (Skunk)

résolue, la culture ensuite ne réclame plus que de l’amour. Enlever de temps à autres des mauvaises herbes qui poussent autour.

Ah si au moment de la floraison il faut bien faire attention à se débarrasser des mâles pour pas qu’ils viennent féconder les fleurs femelles, sinon il va y avoir des graines dans l’herbe.

Il ne reste alors plus qu’à attendre. L’an dernier on les a plantés un peu tard et ils nous ont donné une récolte à partir de septembre.

Je ne vous raconte pas le plaisir de les récolter.

Lire la suite

Comment choisir la bonne graine?

La culture du cannabis comme toute autre culture végétale dépend d’un grand nombre de facteurs. Une bonne récolte s’obtient que lorsque l’on maîtrise ces facteurs pour assurer à la plante ce dont elle a besoin au moment où elle en a besoin.

Et là aussi comme dans toutes les autres cultures, pour arriver à une récolte satisfaisante qui remplit tous les objectifs que vous vous êtes fixés, tout commence par le choix de la graine.

C’est le principal. Vous pourriez avoir préparé votre sol ou votre substrat synthétique de la meilleure des manières si vous partez avec des graines de cannabis qui ne sont pas adaptés à la méthode culturale, ou si vous vous munissez de graine trop vieille, issue d’une hybridation non contrôlée alors vous prenez le chemin d’une récolte minable.

L’an dernier lorsque j’ai fait pour la première fois ma plantation, j’ai bien écouté la leçon d’un ami qui lui fait ça depuis longtemps. Il m’a bien dit : nous sommes dans un pays sec et chaud.

Ne va ne pas acheter des graines de cannabis qui sont sélectionnée pour leur capacité à grandir et à donner des récoltes de canna impressionnantes pour peu qu’elle soit cultivée den serre dans le nord de l’Europe.

Il m’a dit : tu as besoin d’une espèce qui soit rustique et qui puisse supporter le stress hydrique estival prend des graines de cannabis type skunk.

Ce type de plant de cannabis sont habitués à vivre et à se développer dans des conditions peu favorables et à la différence des plants plus ingénieries, ceux-ci vous garantiront un volume de récolte important.

Au final, et c’est vrai garder un rythme de soin aux plantes pendant 5 mois s’est révélé difficile et il est arrivé que je zappe un arrosage ou deux.

Si j’avais pris un type de graine de cannabis plus sensible à la sécheresse, je crois bien que toute ma récolte aurait été perdue. Mais avec la skunk, elle a bien tenue le coup.

Au final tout dépend de la graine.

Lire la suite